L’homme qui vit avec une néovessie...

01.11.2018

...a besoin d’un entrainement du plancher pelvien spécifique.

Entretien avec Georg Juen, instructeur et formateur BeBo® en Autriche

Grâce au dépistage régulier, le cancer de la prostate peut être détecté à un stade précoce. 
Des cellules cancéreuses peuvent cependant se propager de la prostate jusqu’à d’autres parties du corps. Cette propagation porte le nom de métastase. 

Une tumeur qui a traversé la prostate disperse des cellules cancéreuses pour envahir les tissus voisins comme par exemple la vessie.

Grâce à une opération dénommée entérocystoplastie, la vessie peut être remplacée par une néovessie. Cette opération n'est possible que si l'urètre peut être conservé. Le chirurgien extrait un long morceau d'intestin grêle, l'iléon, avec lequel il confectionne une nouvelle vessie qu'il rattache ensuite aux uretères, à l'urètre et au circuit sanguin. Les bactéries de l’intestin et la formation de mucus se retrouvent également dans la néovessie. La sécrétion de mucus peut être influencée par certains médicaments. 

La vessie nouvellement formée possède alors une capacité d’environ 200 ml et permet d’assurer sa fonction (élasticité/tension autrement assurée par le muscle de la vessie). En règle générale, l’incontinence est déjà présente en raison de l’omission de muscle du sphincter interne dû à la chirurgie de la prostate, ce qui rend nécessaire un entraînement intensif du plancher pelvien. En outre, la vessie doit maintenant aussi être agrandie par l’entraînement pour prolonger les intervalles entre deux mictions. 

En règle générale, l’incontinence est déjà présente en raison de l’omission de muscle du sphincter interne dû à la chirurgie de la prostate, ce qui rend nécessaire un entraînement intensif du plancher pelvien. En outre, la vessie doit maintenant aussi être agrandie par l’entraînement pour prolonger les intervalles jusqu’à la miction. 

En règle générale, suite à une telle opération et à la chirurgie de la prostate, la continence se trouve altérée par manquement du muscle du sphincter interne. Ainsi, la nouvelle vessie doit être entrainée pour être agrandie afin d’atteindre une capacité normale de 300 ml de volume et allonger les intervalles de temps entre les mictions.

En parallèle, un protocole de miction doit être mis en place. Ce protocole va permettre d’améliorer la perception de la nouvelle vessie du patient.

Il est fascinant de voir comment « l’homme » peut mener une vie tout à fait normale grâce à cet entraînement individuel du plancher pelvien. 

Une fois de plus – l'entraînement du plancher pelvien est synonyme d’une meilleure qualité de vie !

Beckenbodentraining

! Profitez de nos conseils mensuels et de nos articles sur notre page www.facebook.com/plancherpelvien !

 
 
 
 

Granufink Femina
Granufink Prosta forte

fdb